Actualité et Sorties à Lons-Le-Saunier

Résumé de l'actualité à Lons-Le-Saunier

Actualité Lons-Le-Saunier

30/10/2015 - Lons-Le-Saunier

Un contrat de ville pour aider la Marjorie et les Mouillères

Les quartiers de la Marjorie et des Mouillères font partie des cinq quartiers prioritaires du Jura retenus pour ces contrats de ville nouvelle génération.
Vendredi 30 Octobre 2015 - Lire la suite

24/04/2015 - Lons-Le-Saunier - Economie

La légumerie de la ville est en service

La nouvelle légumerie bio, bâtiment de 400 m2 construit en face du restaurant municipal, est opérationnelle depuis début mai. Une tonne de légumes bio et locaux pourra être travaillée et stockée sur place. Visite guidée.
Vendredi 24 Avril 2015 - Lire la suite

05/12/2014 - Lons-Le-Saunier - Economie

Le tronçon nord du contournement de Lons-le-Saunier est ouvert

Le tronçon nord du contournement  de Lons-le-Saunier est ouvert
Il aura fallu cinquante années pour que le dossier aboutisse. Il est aujourd’hui une réalité avec l’ouverture à la circulation de la section nord du contournement. Quelque 15 000 voitures par jour y sont attendues.
Vendredi 5 Décembre 2014 - Lire la suite

05/12/2014 - Lons-Le-Saunier

La fermeture définitive de la MJC a été prononcée

Après le refus de la municipalité de verser la subvention de 135 000 euros à la MJC de Lons-le-Saunier, le tribunal de grande instance a prononcé la liquidation judiciaire de la structure.
Vendredi 5 Décembre 2014 - Lire la suite

27/06/2014 - Lons-Le-Saunier - Culture

Les Déboussolades, trois jours sens dessus dessous de fête et de spectacles !

Le festival de rue Les Déboussolades, porté par le Conseil général du Jura, reviendra pour sa 3e édition les 4, 5 et 6 septembre à Lons-le-Saunier.
Vendredi 27 Juin 2014 - Lire la suite

Route des Villages Lons-Le-Saunier

Exposition "Pierre Klemczynski (1910-1991). Peindre la sensibilité"

Lons-Le-Saunier - Du 11 Juin au 6 Novembre 2016

Le musée des Beaux-Arts de Lons-le-Saunier consacre sa grande exposition annuelle au peintre jurassien Pierre Klemczynski (1910-1991), du 11 juin au 6 novembre 2016, 27 ans après sa dernière rétrospective.

La carrière internationale d’un artiste figuratif
70 huiles et dessins créés de 1927 à 1980 retracent la riche carrière nationale et internationale de cet artiste figuratif, lauréat du prix d’Expression des Musées nationaux en 1949, du prix de la Critique, équivalent au Goncourt en littérature, en 1972, et du prix Léonard de Vinci en 1973.

Sept thèmes chers à l’artiste pour structurer l’exposition
Le parcours propose, à travers sept thèmes de prédilection de l’artiste – Portraits, Paysages urbains, Marines, Jura, Intérieurs, Natures mortes, Poupées – d’approcher l’évolution stylistique de l’artiste. Procédant par superposition des couleurs, le peintre travaille en demi-teintes, recherchant l’harmonie des tons et l’épure du trait. Ses paysages urbains comme ses intérieurs sont dépourvus de présence humaine, sous-entendue dans pratiquement toute son œuvre, et mène les critiques à évoquer Maurice Utrillo (1883-1955) ou Jean-Siméon Chardin (1699-1779) lorsqu’ils décryptent son travail.

Des influences multiples
Il suit les cours de l’école de Saint-Germain-en-Laye puis de la Grande Chaumière après avoir découvert, enfant, les reproductions d’œuvres de maîtres flamands et hollandais appartenant à son père et conservées dans une boîte au grenier. Le regard d’un autoportrait de Rembrandt (1606-1669) va déterminer sa carrière. Travaillant comme décorateur à la Comédie française sous la direction notamment de Raoul Dufy (1877-1953), il expose pour la première fois au Salon des indépendants en 1935. Sa rencontre avec le critique d’art Georges Giraudon à la fin des années 40 aboutit à la création avec quelques artistes de l’Ecole de la Bastille, qui marque de façon durable son appréhension des paysages urbains. En 1954, il participe à une exposition collective au Japon des Jeunes peintres figuratifs français, et en 1961 le jury de la Nouvelle Critique Cinématographique acquiert sa toile L’église de Vescles pour l’offrir comme prix à François Truffaut. En 1968, la galerie Durand-Ruel l’honore d’une rétrospective.

Des œuvres inédites
L’exposition du musée de Lons-le-Saunier présente des œuvres inconnues du grand public, comme certains portraits familiaux ou autoportraits. Des dessins de son adolescence, des archives familiales, des dessins préparatoires soigneusement conservés, permettent d’appréhender de manière complète la technique de l’artiste, basée sur le dessin, élément au cœur de son processus créatif.

Klemczynski et le Jura
Un accent particulier est porté sur les liens entre Klemczynski et le Jura. L’artiste déclare en effet en 1972 : « Je fais un peu corps avec ce pays qui est le mien. Et j’avoue que j’ai un choc dans le Jura, parce que le Jura est très varié ». Le peintre né à Saint-Claude habite ainsi quelques années à Saint-Didier et à Courlans, après une enfance parisienne, et peint régulièrement sites et paysages jurassiens. Mais surtout, il expose tous les ans à partir de 1949 et jusqu’en 1986 à Lons-le-Saunier ses toiles récentes, avant de les présenter dans les salons et galeries parisiens.

Autour de l’exposition : un catalogue et des évènements
L’exposition est accompagnée d’un catalogue mettant en valeur les œuvres présentées. Elle sera en outre ponctuée de conférences et visites-évènements :
-le 25 juin : la visite du commissaire, par Dorothée Gillmann ;
-le 24 septembre : conférence Pierre Klemczynski. Peindre la sensibilité, par Dorothée Gillmann ;
-le 8 octobre : conférence Le Jura singulier de Pierre Klemczynski, par Sylvie de Vesvrotte ;
-le 5 novembre : la visite du collectionneur, par Bernard Chemorin.

Exposition : Rendez vous aux musées ! Hache polie, d’où viens-tu ?

Lons-Le-Saunier - Du 1er au 31 Juillet 2016

La hache de pierre est emblématique du Néolithique. Elle a donné son nom à la période, l’âge de la « pierre polie ». Le polissage de roches tenaces par rapport à l’outillage taillé en matières siliceuses représente en effet un progrès dans l’efficacité de certains outils. Mais surtout, la hache est l’outil qui a permis aux communautés d’ouvrir des espaces dans la forêt pour la mise en culture et d’utiliser les bois pour construire les premiers villages.

Présentation commentée le dimanche 3 juillet à 15h00 et le mercredi 6 juillet à 14h30 (entrée gratuite).
Visite libre tout le mois de juillet (entrée tarif musée).

Rendez vous aux musées ! Le plat en métal argenté du château de Présilly

Lons-Le-Saunier - Du 2 au 31 Août 2016

Les vestiges de Présilly montrent un château progressivement transformé en résidence de plaisance. Les salles du 15e siècle et les carreaux de pavement au chiffre du chancelier Nicolas Rolin et de Guigone de Salins (vers 1450), comme le plat en métal argenté mis au jour en 1995, illustrent la fonction résidentielle et l’apparat du lieu de la Renaissance au 17e siècle.
Présentation publique le dimanche 7 août à 15h et le mercredi 10 août à 14h30 (30 min. environ, entrée gratuite).
Visite libre durant tout le mois (entrée tarif musée).

Rendez vous aux musées ! Le plat en métal argenté du château de Présilly

Lons-Le-Saunier - Dimanche 7 Août 2016

Les vestiges de Présilly montrent un château progressivement transformé en résidence de plaisance. Les salles du 15e siècle et les carreaux de pavement au chiffre du chancelier Nicolas Rolin et de Guigone de Salins (vers 1450), comme le plat en métal argenté mis au jour en 1995, illustrent la fonction résidentielle et l’apparat du lieu de la Renaissance au 17e siècle.
Présentation publique le dimanche 7 août à 15h (entrée gratuite).

Rendez vous aux musées ! Le plat en métal argenté du château de Présilly

Lons-Le-Saunier - Mercredi 10 Août 2016

Les vestiges de Présilly montrent un château progressivement transformé en résidence de plaisance. Les salles du 15e siècle et les carreaux de pavement au chiffre du chancelier Nicolas Rolin et de Guigone de Salins (vers 1450), comme le plat en métal argenté mis au jour en 1995, illustrent la fonction résidentielle et l’apparat du lieu de la Renaissance au 17e siècle.
Présentation publique le mercredi 10 août à 14h30 (entrée gratuite).

Etat-Civil Lons-Le-Saunier : Naissances

Eorya de Anlyou MCHINDRA et Dhoiharia AHAMADI, domiciliés à Lons-le-Saunier
Théo de Thomas PÉGUILLET et Laetitia PEREZ, domiciliés à Lons-le-Saunier
Paul de Fernando GARCIA OLIVEIRA et Carole GIBOUDOT, domiciliés à Lons-le-Saunier
Chanel de Raphaël GADOULLET et Coralie BOBANT, domiciliés à Lons-le-Saunier
Jules de Alexandre SAGE et Bérénice DELANGLE, domiciliés à Lons-le-Saunier
Fantine de Antonin SAMMIER et Gaëlle BERNIER, domiciliés à Lons-le-Saunier
Lucien de David RUSSIER et Sophie LEGER, domiciliés à Lons-le-Saunier
Lucas de Maxime BONIN et Samantha SITHISOM, domiciliés à Lons-le-Saunier
Solane de Sulivan PAGET et Marlène LABOURIER, domiciliés à Lons-le-Saunier
Ibrahim de Mohamed ZRELLI et Saloua SASSI, domiciliés à Lons-le-Saunier